Science

Épervier ou pigeon

 

« Mec, tu dois voir à quoi ressemble l’amour
Ça revient à celui qui le prend.
Épervier ou colombe » (Pablo Abraira)

La chanson ‘Gavilán o paloma’, dont l’auteur est Rafael Pérez Botija, était en son temps – dans les années 80 et 90 – une offre classique de cadrans et d’événements sociaux. En Espagne, nous connaissons cette musique accrocheuse par la voix de Pablo Abraira, et en Amérique latine par José José José. La chanson était le délice des karaokés et des gorges débordantes. La lettre, issue d’une ambiguïté calculée, permettait toutes sortes d’interprétations. La base de tout cela était la base populaire qui… vous savez comment vous entrez, mais pas comment vous sortez (en amour, dans la vie ; et en politique, aussi).

Curieusement, le Congrès du PP a également été débattu entre deux oiseaux : la sterne et la mouette. Une mouette est un oiseau charognard qui vole bas et mange surtout des déchets. En fait, les mouettes se nourrissent de tout ce qui est le moins comestible : toutes sortes d’animaux marins, légumes, insectes, charognes, petits oiseaux, comme les pigeons (qu’elles attaquent en vol), œufs d’oiseaux (d’autres espèces aussi bien que les leurs), poulets, rats, etc. Si leur proie est encore vivante, ils ont tendance à les attraper avec leur bec et à les laisser tomber d’en haut jusqu’à ce qu’ils meurent ou s’ouvrent. D’un autre côté, une sterne – très semblable à une mouette – est un oiseau qui vole haut et mange des poissons qu’elle attrape en plongeant après les avoir survolés. Les sternes marines chassent souvent en association avec des marsouins ou des poissons prédateurs comme l’anjovas, le thon ou la bonite, car ces gros animaux marins dirigent leurs proies vers la surface.

Mais pourquoi le PP a eu un débat ornithologique ?

Outre la réputation des deux oiseaux, la loi des parties exige maintenant que le logo soit clairement identifié, au-delà de l’opération réussie de refonte de l’entreprise en 2008. Si nous devions décider lequel des deux oiseaux nous aimerions être représentés, nous n’aurions aucun doute. Cependant, pour le peuple, le symbole du Parti du Peuple est une mouette, n’est-ce pas ? L’histoire est intéressante. En 1989, Manuel Fraga, fondateur du parti, a voulu remplacer son nom d’alors, Alianza Popular, par un nouveau nom et un nouveau logo, ce qui allait moderniser sa marque. Le nom était clair, ce serait Partido Popular. Toutefois, pour le logo, elle a organisé un concours auquel ont participé les principales sociétés de commercialisation en Espagne. D’autre part, le gagnant était un jeune homme du même parti, Fernando Martínez Vidal, qui était annonceur et président d’Alianza Popular dans le quartier de Salamanque de la ville de Madrid.

Il a créé un logo qui symbolisait la  » liberté « , en comparaison avec les logos des autres partis, pour lui plus agressifs, comme le poing socialiste ou le marteau et la faucille du PCE-. Libertad, c’est aussi le vol en hauteur des charranes, qu’il a appris à voir tous les jours quand il était petit et vivait à Valparaíso (Chili). C’est donc une sterne aux ailes déployées, volant haut, qui a finalement été le logo soumis au concours. Manuel Fraga a adoré ce logo (bien qu’il ait fait quelques changements) et il a finalement été choisi. En plus, c’était gratuit et de quelqu’un du parti lui-même. Mais Fraga l’appelait « celui avec la mouette », et c’est ainsi qu’il est resté. Depuis lors, Martínez Vidal, aujourd’hui conseiller municipal de la ville de Madrid, lui a demandé de cesser de se qualifier de mouette, l’oiseau charognard, qui est une sterne majestueuse et libre. Martinez Vidal a déposé des amendements aux documents du Congrès de ce week-end pour lui donner le bon nom. Toutefois, d’autres ont déposé des amendements visant à ce qu’on l’appelle définitivement une mouette.

Sarah
Hey la compagnie ! Ici Sarah, je suis actuellement derrière mon écran à la recherche de pépite d'actualité à vous partager ! On se retrouve prochainement pour un nouvel article ! Bisous tout le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *