Science

Basse-Bavière alevins plus grands burgers dans le monde entier

 

Depuis 2012, une équipe américaine détient le record du monde du hamburger, un hamburger américain de 914 kilos. Aujourd’hui, un petit village de la province bavaroise poursuit un hamburger qui pèse plus d’une tonne.

Il faut attendre jusqu’à 22 heures du soir pour manger le plus grand burger du monde. En d’autres termes, le plus gros hamburger fournit les ingrédients pour près de 3000 hamburgers beaucoup plus petits. L’un coûte quatre euros et à la fin il n’y a pas de repos. Rien n’est jeté en Basse-Bavière. Et ce n’est qu’avec la dernière bouchée que le record officiel est battu : le plus gros hamburger du monde provient maintenant de la ville de Pilsting (district de Dingolfing-Landau) en Basse-Bavière.

Une longue journée s’est terminée, c’est ce que dit Rudolf Dietl. A 54 ans, il a encore un jour de retard sur le triomphe, mais tout cela lui semble si irréel. Et son secouage incrédule de la tête est transmis à la voix sur le récepteur téléphonique. « C’est vraiment vrai », dit-il plusieurs fois. « C’est la pure honnêteté qui parle de moi. »

Dietl et son partenaire Josef Zellner, 49 ans, voulaient préparer le plus grand et le plus lourd burger du monde. Le record était détenu par une équipe – d’où que ce soit d’autre – des Etats-Unis. En 2012, il avait fait frire un hamburger pesant 914 kilogrammes. Dietl et Zellner ne voulaient pas l’accepter.

Un « thriller absolu » jusqu’au bout

Ils ont donc mis sur pied une équipe, organisé des camions et une grue pour transporter la viande, et organisé un gigantesque barbecue. Et parce que la cuisson d’une telle quantité de viande peut prendre quelques heures très ennuyeuses, le club de football local de Pilsting a rapidement organisé une fête : Du maquillage pour enfants, un toboggan, un mur d’escalade et ainsi de suite. Dimanche, près de 6000 personnes viendront à l’événement, selon les estimations de l’organisateur. « C’était de la folie », dit Dietl.

Et puis c’est devenu vraiment excitant, parce qu’il n’était pas clair si le record serait battu ou non. « Nous ne savions pas que la viande fonctionnerait « , dit Dietl. Jamais auparavant une aussi grosse galette de hamburger n’avait été frite. C’est en train de cuire ? Le gril peut-il le supporter ? « C’était un thriller absolu jusqu’à la fin. »

Mais dimanche à 19 heures, c’est certain, et c’est vraiment de la pure honnêteté, car la femme du Livre Guinness des records peut aussi en témoigner : la juge Lena Kuhlmann, 30 ans, qui, dans son costume chic, se distingue assez fortement des hommes durs qui sont rougis et qui transpirent au barbecue, annonce le score final à 19 heures : Le burger dans Pilsting pèse 1162,4 kg.

Record du monde, tout après les « mille » est déjà noyé dans la joie

Alors le travail commence vraiment. Dès que le hamburger est terminé, 20 personnes sont prêtes à le démonter à nouveau. Parce que le dossier comprend également : Le hamburger doit être mangé complètement. Le produit de la vente s’élève à un peu plus de 10.000 euros, dit Rudolf Dietl. L’argent sera donné dans les prochains jours à plusieurs jardins d’enfants de la région.

Pourquoi ferait-on frire le plus gros hamburger du monde ? Qu’est-ce qui pousse un tel homme ? « En gros, c’est un hobby, explique M. Dietl. Mais ce n’était pas la première tentative de record. Il y a quelques années, la plus grande barbe à papa du monde a été filée, puis ils ont de nouveau fait cuire une pizza d’un diamètre de 6,50 mètres. Une autre fois une réplique fidèle d’un vieux bus VW en pain d’épice (que VW a acheté aux enchères).

Un gaspillage de nourriture ?

Mais il y a aussi eu des critiques sur l’ensemble du projet : sur la page Facebook d’un journal local, les lecteurs se sont plaints du gaspillage et de la manipulation irrespectueuse de la nourriture. « Ce n’est pas parce que tu es excité par les pubs », dit-il.

En fin de compte, explique M. Dietl, rien n’a été gaspillé du tout : Le hamburger a été complètement mangé. C’est la condition préalable à l’inscription dans le Livre des records. « Bien sûr, une feuille de laitue a un jour glissé à travers le poids », a déclaré Dietl au Passauer Neue Presse. Mais certains critiques sont aussi allés au restaurant et ont commandé un hamburger XXL qu’ils n’ont même pas réussi à faire. « Et il finit à la poubelle, c’est du gaspillage ! »

Sarah
Hey la compagnie ! Ici Sarah, je suis actuellement derrière mon écran à la recherche de pépite d'actualité à vous partager ! On se retrouve prochainement pour un nouvel article ! Bisous tout le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *