Santé

L’origine mystérieuse de la fibromyalgie mise au jour

L’origine de la fibromyalgie demeure inconnue à ce jour, mais des recherches récentes affirment qu’elle se trouverait dans le système nerveux.

L’origine de la fibromyalgie reste encore aujourd’hui un mystère

Bien qu’il s’agisse d’une maladie de plus en plus diagnostiquée (bien que souvent, malheureusement, mal diagnostiquée), la cause de la fibromyalgie n’est toujours pas claire. Il y a eu plusieurs recherches qui ont avancé des hypothèses telles qu’un dysfonctionnement du système nerveux, ou même que la fibromyalgie est quelque chose de plus  » secondaire  » à d’autres maladies, comme l’anxiété et la dépression, un type de somatisation.

D’autre part, l’année dernière, en 2014, il a été suggéré que les vaisseaux sanguins pourraient être la cause réelle de la fibromyalgie, puisque son dysfonctionnement pourrait modifier le traitement de la douleur en altérant indirectement le système nerveux. Maintenant, une étude récente publiée dans PloS ONE cible directement le système nerveux superficiel comme étant à l’origine de la fibromyalgie, spécifiquement à cause des fibres A-Delta.

 La fibromyalgie

Pour rattraper le temps perdu, souvenons-nous : La fibromyalgie est une maladie qui consiste en des douleurs musculaires et articulaires chroniques, qui touche généralement plus de femmes que d’hommes (dans un rapport de 9:1), et qui est associée à d’autres maladies telles que le malaise intestinal, le syndrome de dépression anxieuse, les troubles du sommeil… et autres.

Actuellement, son origine est inconnue et de nombreux professionnels de la santé croient que le syndrome anxiété-dépression est la cause de la fibromyalgie et non l’inverse. Des recherches suggèrent également qu’il reste encore beaucoup à étudier et que son origine pourrait être biologique plutôt que psychologique.

L’origine de la fibromyalgie pourrait être dans les fibres A-Delta

Les travaux, menés par Byung-Jo Kim et ses collègues de l’Université de Corée, ont analysé la  » période de silence cutané « , un réflexe nerveux spinal qui nous permet d’analyser comment notre système nerveux traite la douleur au niveau central et périphérique. Ils ont comparé cette période de silence cutané entre les personnes souffrant de fibromyalgie et celles ne souffrant pas de la maladie.

Selon leurs résultats, la durée moyenne de cette période était significativement plus longue chez les personnes souffrant de fibromyalgie, ce qui suggère que la durée de la période de silence cutané pourrait refléter un mauvais fonctionnement du contrôle supraspinal. En d’autres termes, les neurones spinaux chargés de traiter la douleur et d’informer le cerveau ne le feraient pas correctement, augmentant ainsi la sensation de douleur à long terme.

 

A cet égard, jusqu’à présent, la recherche a permis de clarifier que le seuil de douleur des patients fibromyalgiques est plus bas, en plus de présenter une altération chimique au niveau de la moelle épinière et dans les zones cérébrales responsables de la régulation, du contrôle et de l’intégration de la douleur.

Les fibres A-Delta et la période de silence cutané

Allons par parties. Tout d’abord, quelle est cette période de silence cutané ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, il s’agit d’un réflexe spinal produit par des fibres nerveuses appelées fibres A-Delta. Les neurones responsables de ces fibres évaluent et contrôlent le processus de la douleur, tant au niveau du système nerveux central qu’au niveau du système nerveux périphérique. Et, surprise ! Tout notre corps (peau, articulations, muscles) est couvert de récepteurs et de terminaisons nerveuses pour la douleur et d’autres stimuli, et les fibres A-Delta sont celles qui collectent les informations des stimuli mécaniques et thermiques de ces récepteurs, au niveau du système nerveux central.

Bref, les fibres A-Delta seraient les interprètes de la douleur, et si leur interprétation ne fonctionne pas correctement, nous avons un problème.

Curieusement, dans les études précédentes où cette période de silence cutané était utilisée, les fibres A-Delta n’étaient pas considérées comme intéressantes ni comme une origine possible de fibromyalgie. Malgré tout, les mêmes chercheurs indiquent que d’autres recherches seront nécessaires, mais il s’agit d’un premier pas dans la bonne direction.

Sarah
Hey la compagnie ! Ici Sarah, je suis actuellement derrière mon écran à la recherche de pépite d'actualité à vous partager ! On se retrouve prochainement pour un nouvel article ! Bisous tout le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *