Santé

Douleur au talon et à l’épine calcanéenne

 L’épine calcanéenne

Un éperon calcanéen est une petite formation osseuse qui se forme au-dessus de l’os calcanéen (os du talon). Apparaît lorsque la plante du pied est soumise à une pression importante pendant une période prolongée.

Les cause de la douleur au talon et à l’épine calcanéenne

A chaque pas qu’il fait, l’un de ses deux talons doit supporter tout le poids du corps. En marchant, la charge sur le talon est 20 fois supérieure au poids du corps. Cette charge est atténuée par un coussinet adipeux (graisse) sous le talon et par un fascia (gaine fibreuse qui protège les tendons et les muscles) sous la plante du pied.

 

Si l’athlète ne s’échauffe pas correctement ou si une personne sédentaire fait du sport à l’occasion, les fins de semaine par exemple, une surcharge des muscles du mollet ou du tendon d’Achille peut survenir. Ces structures sont insérées dans le talon (os calcanéen) à l’arrière du talon. C’est pourquoi lorsque les muscles du mollet ou du tendon d’Achille sont surchargés, le fascia, les tendons et les muscles de la plante du pied, qui sont insérés dans la partie antérieure de l’os calcanéen, sont plus sollicités. Cette surcharge de traction peut causer de l’inflammation et même de petites fissures dans le fascia à son point d’insertion sur l’os calcanéen.

 

Chaque fois que vous vous asseyez, dormez ou reposez vos jambes, les muscles de la plante de votre pied se contractent dans le but de protéger la zone blessée du fascia. Maintenant, la douleur a disparu, mais dès que vous vous levez, la douleur réapparaîtra. Et dès qu’il commence à bouger, la fissure dans l’insertion du fascia s’aggrave.

 

Afin de compenser les dommages répétés causés par l’insertion du fascia dans la partie antérieure de l’os calcanéen (talon), le corps tentera de le réparer de la même manière qu’une fracture osseuse, c’est-à-dire en entourant et protégeant la zone blessée par un processus inflammatoire, qui est ensuite calcifié. Il en résulte une formation osseuse dans le talon appelée l’éperon calcanéen.

 

Mais ce n’est pas l’éperon lui-même qui fait mal. L’éperon est le résultat d’une surcharge prolongée du fascia et de son insertion dans la plante du pied.

L’excès de poids

Votre poids est-il un danger pour votre santé ? Découvrez-le en passant notre test.

Quels sont les symptômes d’une épine calcanéenne ?

Douleur intense, comme des crevaisons dans la partie interne du talon.

La douleur disparaît généralement au repos, mais s’aggrave lorsque vous vous levez.

En général, la douleur est plus intense le matin.

La douleur est plus intense lorsque vous marchez sur une surface dure ou lorsque vous portez un objet lourd, comme une valise.

La douleur peut être si intense qu’elle vous empêche de faire vos activités quotidiennes habituelles.

Groupes à risque

La plupart des personnes qui en souffrent sont en surpoids et d’âge moyen. En effet, le coussinet graisseux sous le talon, responsable de l’absorption des chocs, s’atrophie avec l’âge et perd de son efficacité.

Athlètes de fin de semaine.

Les personnes dont les pieds sont prononcées et n’ont pas été corrigés. Un pied en pronation est un pied légèrement incliné vers l’extérieur, le bord extérieur du pied est surélevé, en marchant ou en courant.

Conseils pour le soin des pieds

Faites un bon échauffement et des étirements avant de faire du sport. Ne laissez pas le pied se refroidir rapidement à la fin de l’activité sportive.

Si vous faites du jogging, il est préférable de courir une courte distance plusieurs fois par semaine plutôt qu’une seule fois sur une longue distance.

Ne surestimez pas vos possibilités. Si nécessaire, demandez conseil pour établir une table d’exercice et d’entraînement afin de donner à votre corps le temps nécessaire pour s’adapter correctement à l’activité sportive.

Si vous ressentez une douleur au talon, il se peut que vous surchargiez vos tendons.

Après un épisode de douleur, vous devez permettre à votre talon de guérir correctement. Reposez-vous et ne faites pas de sport jusqu’à ce que vous soyez complètement rétabli.

Pendant la récupération, vous devez : vous reposer, appliquer le froid local, appliquer la compression, garder votre pied surélevé. Placez un sac de glace ou un sac de petits pois congelés, enveloppés dans un linge, sur votre talon. Un bandage élastique est idéal pour fournir une compression et un soutien adéquats au pied. Il doit être ferme, mais pas trop serré au point d’affecter la circulation sanguine. Le pied doit être surélevé sur une chaise ou sur un oreiller.

Comment le médecin diagnostique-t-il ?

Les éperons calcanéens sont diagnostiqués par les symptômes et les signes présents lors de l’examen du patient.

Afin de confirmer le diagnostic et d’écarter d’autres pathologies responsables de douleurs au talon, comme l’arthrite, le médecin peut demander d’autres examens, comme des radiographies.Une fois mis au point

 

 

Sarah
Hey la compagnie ! Ici Sarah, je suis actuellement derrière mon écran à la recherche de pépite d'actualité à vous partager ! On se retrouve prochainement pour un nouvel article ! Bisous tout le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *